L'eau de source

une eau vieille de 22 500 ans

Ce qui fait la particularité de Mira, c’est la qualité de son eau de source presque aussi ancestrale que la chimère à deux têtes ! Car il y a – à peine – 22 500 ans que cette eau s’est infiltrée à travers les sols du bassin d’Arcachon pour former une nappe souterraine. Aujourd’hui et grâce à l’ingéniosité sans faille de nos brasseurs-malteurs, cette eau est utilisée de manière mira-culeuse pour brasser notre Mira !

Il y a 22 500 ans

En période glaciaire, bien avant l’homme de Lascaux [17 000 ans], la pluie qui tombe s’infiltre pour rejoindre dans le sous-sol un horizon calcaire. L’eau circule lentement vers la profondeur entre les grains et dans les fissures de la roche.

Aujourd'hui

Cette eau infiltrée il y a 22 500 ans est pompée dans le forage MIRA entre 240 et 300 m de profondeur. L’eau de l’aquifère sous pression, protégée par une épaisse couche argileuse imperméable, remonte dans le forage jusqu’à 14 m de la surface du sol. Réchauffée en profondeur, elle sort à 21 °C. Elle est d’une excellente qualité, ni trop minéralisée, ni pas assez, indemne de toute pollution.

Le forage

Le forage a été réalisé entre février et avril 2017. Il se compose d’un tube acier inoxydable plein jusqu’au réservoir puis d’une partie crépinée à partir de 240 m de profondeur. La crépine est un tube acier avec des ouvertures fines laissant passer l’eau. Elle est entourée par un massif de graviers permettant de filtrer l’eau.

Il a fait l’objet de nombreuses investigations (pompage, diagraphie…) dont le passage d’une caméra qui a permis de vérifier le bon état du tubage.